mardi 16 octobre 2012

Poésie Maçonnique... Le grand Echiquier



Sur un plateau de marbre aux desseins croisés,
se dessine une alternance blanche et noire en carré,
de lignes se croisant en des terres imprécises.
De parallèles en perpendiculaires, les chemins se divisent,
Sur un canevas de Croix, l'Etre s'incarne sur le plan...
laissant la conscience en suspens...

Il prend densité, devient matière
Cachant au creux de son âme altière,
un symbole flamboyant,

Mosaïque alternant l'ombre à la clarté
Le chemin est ardu, La rose a des épines...
Illusions d'un monde aux reflets hermétiques
Le Moi se conforte dans sa dualité
Mauvaise tactique...

Aller à droite, à gauche ou en travers...
Vers Le haut, vers le bas....
que l'on ne distingue pas
Suivre la règle, ou couper à l'équerre ?
Enfreindre les lois ? Marquer un coup décisif
Le Mat est risqué, l'échec est clair...

Le Jeu est interrogatif quand le Je est dubitatif


Dépasser l'Ego pour atteindre l'Unité
en faisant fi de son obscurité,
Vaincre ses dualités
Pour ainsi les concilier
Découvrir leurs complémentarités

Bien, Mal ? Tout n'est qu'apparence...
Le positif ne peut exister sans le négatif
Dynamique de l'alternance...

Simple question de discernement
Agir avec intelligence
sans émettre de jugement

Enfin, comprendre...
Accéder à la connaissance
en surmontant son ignorance
Restaurer l'originel Equilibre...

Animalité aspirant à retrouver sa lumière initiale
Ne cherche pas trop loin, en des régions abyssales
Elle est la en toi, depuis toujours, ancestrale


Connais toi toi-même, enseignait Socrate
Prendre patience, travailler sans hâte,
avec constance et précision
Laisser se manifester l'Illumination...

2 commentaires:

  1. Bonjour ! Merci beaucoup pour ce sublime poème ! Serait-il possible de le publier dans une revue maçonnique ?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour ! Merci beaucoup pour ce sublime poème ! Serait-il possible de le publier dans une revue maçonnique ?

    RépondreSupprimer

Poésie tout simplement ... Et cueillir les étoiles....

Toi le sans-diplôme, le petit ouvrier travaillant à la chaine comme un forcené pour simplement gagner ta vie... Un chem...