mercredi 31 décembre 2014

Meilleurs Voeux 2015


Je n'aurais pas pu imaginer plus beau texte que celui de Brel pour vous souhaiter une belle année 2015...

Le chemin vers la lumière n'est pas facile, il est encombrés de doutes et d'incertitudes...Peut être cette voie, peut être cette autre ? Je ne sais pas....Quelque soit votre chemin, qu'il nous réunisse ou nous sépare, je vous souhaite le meilleur pour l'année à venir...







Archive...Poésie tout simplement...Le Vieil Album....

En cette dernière journée de l'année, on peut se retourner sur le passé avec nostalgie...



Le vieil album




De vieux et antiques albums photos
dorment au coeur des armoires...

Archaïques et désuets accessoires
Succession de clichés, jeux de dominos

Sur des pages austères en carton,
aux fugaces ombres lustrées et moirées...
Toucher de buvard , pigment de charbon
séparées d'un feuillet diaphane et léger

Se dévoilent les confidences
de vies oubliées
comme la réminiscence
de ténébreux secrets

Mémoires d'images cachées
au fond d'un vétuste tiroir,
racontant ici, une histoire
et là, un aléatoire passé

De portraits sépia bordés de dentelle
contant la vie d'un vieil immortel,
aux souvenirs craquelés blancs et noirs
de paysages de vacances et jolies balançoires

Souvenirs déchirés,
ou fragments d'êtres aimés...

Reflets d'un passé ...
qu'on aime à revoir


lundi 22 décembre 2014

Archive...Poésie tout simplement... L'Ame Nature...





Son mystérieux du tapis de mousse

Cri primal de l'herbe qui pousse

Tintement cristallin d'une pluie
vivifiante, transparente et pure
étanchant patiemment en une nuit
la sécheresse d'une journée qui dure


Rires éclatant de fleurs sauvages
bercées par le vent, défiant les orages

Récital mélodieux d'une fleur domestiquée
étalant sans vergogne, sa voix sophistiquée

Cri d'agonie d'un bouquet écorché,
dans son vase, regrettant la félicité
de sa terre mère... humus nourricier

Chant funèbre de la fleur qui se fane
exhalant , au crépuscule de sa vie
sa fragrance en éclat, de son manteau flétri

Dans un murmure explosant comme un cri


Chuchotement ultime de l'élévation d'une âme

samedi 20 décembre 2014

Archive...Poésie....tout simplement : Le Parfum

C'est une poésie qui m'a été inspirée,il y a quelques années,  par un des mes poètes cultes: Baudelaire
et que j'ai intitulé : Le Parfum...



Il est des parfums candides, doux, et innocents...
potelés et laiteux tels une chair d'enfant...
Des parfums sensuels, malicieux ou érotiques
se dévoilant sans pudeur...effluves épidermiques...

Il vagabonde des odeurs de prairies, d'éther bucolique
Verdoyante nature, aux fraîches envolées
de bruyères, de foin et de fleurs emmélés...
ou de forêts au bord d'un lac, émanations rustiques,
de sève de pins boisée, d'écorces authentiques

Des senteurs en tintement de cristal
en reflets de neige, au bouquet virginal
de fleurs de givre, froideur d'un iris hivernal

Des fragrances artistiques...
ébauchées tel le tableau...
d'un poète plongeant dans l'eau
son pinceau, d'une main esthétique

Légères comme une aquarelle
ou plus denses faites de pastels,
de vernis craquelés et d' abscisses d'usure,
figuratives, abstractives voire obscures

Comme des sculptures immatérielles
forgées de bronze intemporel,
de bois jeunes ou pourrissant...
de veinures nacrées en marbre blanc...

Gravures de vieil or massif et luisant...
Glyptiques aux échos chatoyant

Des parfums apaisant... mystiques
où la myrrhe et l'encens anagogique,
à l'ambroisie, élixir extatique
se mélent en sublimation métaphysique

Comme une trace éphémère
s'élévant dans l'atmosphère...

Allégorie autour d'un mystère

Archives....Hommage à Jean ....


Dessin réalisé au graphite, crayon et peinture ...



jeudi 11 décembre 2014

Chers lecteurs, Je viens à votre rencontre...



Dans le Larousse la poésie est l'Art d'évoquer et de suggérer les sensations, les impressions, les émotions les plus vives par l'union intense des sons, des rythmes, des harmonies, en particulier par les vers. La poésie n'est pas le seul domaine où le symbolisme des sons fasse sentir ses effets, mais c'est une province où le lien entre son et sens, de latent, devient patent


Dans wikipedia, le mot « symbole » est issu du grec ancien sumbolon (σύμβολον), qui dérive du verbe sumbalein (symballein) (de syn-, avec, et -ballein, jeter) signifiant « mettre ensemble », « joindre », « comparer », « échanger », « se rencontrer », « expliquer ».


En Grèce, un symbole était au sens propre et originel un tesson de poterie cassé en deux morceaux et partagé entre deux contractants. Pour liquider le contrat, il fallait faire la preuve de sa qualité de contractant (ou d'ayant droit) en rapprochant les deux morceaux qui devaient s'emboîter parfaitement. Le sumbolon était constitué des deux morceaux d'un objet brisé, de sorte que leur réunion, par un assemblage parfait, constituait une preuve de leur origine commune et donc un signe de reconnaissance très sûr. Le symbole est aussi un mot de passe.


Dans le pythagorisme, le mot « symbole » désigne une parole, un enseignement secret, avec sa double face : une expression énigmatique et un sens profond.






Je viens donc à votre rencontre chers lectrices, lecteurs, profanes ou Soeurs et Frères pour savoir (ou voir ça) ce que représente pour vous la poésie, et encore plus la poésie symbolique. ..dans quel coin de France ou du monde, vous vivez...ou simplement vos ressentis....avez vous un poème préféré et pourquoi celui là. ...


cette page est pour vous ....






Je ne sais si beaucoup vont répondre, mais la curiosité est toujours ce qui me pousse vers l'avant... J'aimerais beaucoup avoir vos impressions et vous connaitre un peu mieux

lundi 8 décembre 2014

Poésie....Equation de l'imaginaire




Je suis un grain de sable parmi  d'autres... sur une plage
Je suis le bruissement du vent.... à travers les feuillages
Je suis un cristal de neige...fondant dans la main
Je suis l étoile...scintillant dans le lointain

Je suis une fleur qui s'éveille
sous les doux rayons du soleil

Je suis le ruisseau pur, coulant sur des pierres brutes
façonnant des angles, et des reflets qui s'affutent

Je suis Un et je suis toute chose
qui parle de l'humain et de bien autre chose

Je suis l'Univers et ce qui existe au delà
Je suis la Terre et la vie qui est en toi

Je suis un miracle, un phénomène ... une équation
peu importe le terme, il n'y a pas d'explication...

On ne peut nommer l'immortel avec le mental humain
Est il seulement possible d'imaginer le Divin ?

Je suis le fluide, l énergie qui coule dans tes veines,
Je suis la sève salvatrice...nourricière qui t'imprégne
le retour à la poussière qui met fin à tes peines

Je suis l'atome de lumière dans ce qui est vivant,
Je suis l'ombre du soleil au matin levant...
Le crépuscule dans le regard endormi d'un enfant

Je suis la vie éternelle, et la mort naturelle

Je suis ombre et  lumière, dynamique du passif à l'actif
Négatif ... positif....dualité... ne sont que des qualificatifs
De la naissance ...au territoire d'outre tombe
Moi l'insondable, je vous tend la main

Une main de lumière pour éclairer votre intérieur
Une main d'ombre pour sonder votre coeur

Je Suis... conjugué à tous les temps
de l'imparfait au participe présent

Vous me nommez par tant de noms...
mais aussi par d'élégantes équations

 Je n'ai pas de nom 
que vous puissiez comprendre

Une symbiose de l'Homme et de l'Abstraction...
Soyez conscient,  présent.... vous pourrez m'entendre

Je suis la Présence qui veille sur toi
que tu sois pauvre, nanti  ou roi....
Même en ton absence quand tu n'es pas Toi...

Je suis en haut, en bas,  en tout et partout
Ne me cherchez pas trop loin
Je suis si près de vous....

Je suis là...tout près...regardez...
Plongez au plus profond de votre immensité
intérieure, car c'est là que vous me trouverez
tapis dans votre coeur,  là où vous m'avez dissimulé


regardant profondément dans le miroir de l'humain

le reflet de la réunification.... du multiple et de l'Un




Poésie tout simplement ... Et cueillir les étoiles....

Toi le sans-diplôme, le petit ouvrier travaillant à la chaine comme un forcené pour simplement gagner ta vie... Un chem...