jeudi 31 décembre 2015

Bonne Année 2016




                         Bienveillant dans tes actions, bienveillant dans ta conduite,
                         Oublies tes rancoeurs, apprends de tes erreurs... va de l'avant,
                         Ne juge pas, ne condamne pas...d'être ce que tu as été ...
                         Ne sois pas intolérant face au miroir...observe sans fard et sans masque
                         Ecoute le silence, prends tes outils et suis  le chemin de l'étoile

                        Attends tu qu'on te serve sur un plateau d'argent?
                        N'essaie pas de faire ....         Fait
                        N'essaie pas de changer....    Change
                        Et que ton regard se tourne vers la lumière
                        En parcourant le chemin... Décide de ce qui t'arrive...

                        2 : polarités qui se complètent et s'équilibrent
                        0 : l'incréé... potentiel de la materia prima
                        1 : commencement de la manifestation où tout est possible
                        6  : spirale en expansion dirigée vers la lumière

                         la réduction théosophique de 2016 est le 9 : la germination



plus de renseignements sur le site http://symbolinks.com/le-nombre-2016.html

vendredi 20 novembre 2015

Hommage aux victimes de l'attentat du vendredi 13 novembre 2015 ce soir....

Aujourd'hui

J'ai déposé une rose
sur le tombeau de l'Humanité

Aujourd'hui

J'ai déposé une rose
sur l'innocence perdue...

Ce soir 

J'allumerais la flamme d'une bougie
pour dire que tout n'est pas perdu

Ce soir

J'allumerais la flamme d'une bougie
pour vous dire de toujours espérer...





cliquer ci apres pour  3 façons de rendre hommage

jeudi 19 novembre 2015

Poésie ... La sentinelle...

Inspiré Librement du Chant des partisants


Je suis la sentinelle ... 
face au front noir des corbeaux ...
De la Paix je suis porte drapeau

 Humanité courageuse et rebelle
Sous l'attaque, n'abaisse pas ton flambeau ...

Armée d'une Ardente Lumière 
brisant l'ombre des couteaux
Plantés sur leurs crânes ...

Construisant de macabres ossuaires
Ils ont salis la pureté de leur âme
cédant aux pulsions de l'horreur
Comme un Minotaure affiche sa fureur

Face au monstre issus des abysses
Je combattrais en brave ...

Je porte l'étendard de la Liberté 
bien haut ... La guerre est dans la plaine
Les corbeaux entrent dans la ville ...
Armés et revendiquant leur haine ...

Je suis la sentinelle ...
Eprise de fraternité

Nous ne ploierons pas
Nous resterons soudés

Nous ne sommes pas
une nation qu'on enchaîne!











mercredi 18 novembre 2015

Mise à l'honneur...un très beau texte de Patrick Carré....

son blog

http://www.patrick-carre-poesie.net/



L’Islamo
Une douleur lancinante ronge la République,
Ses voiles de larmes amères inondent ses idéaux ;
Combien de morts encore avant qu’elle réplique
Sans sommation : dehors ! à jamais ! l’Islamo !
Il trahit tous ses frères au croissant pacifique,
Et se renie lui-même en mourant en zéro,
Même la poussière oublie son vide pathétique,
Il n’a jamais été que l’ombre d’un escroc.
La France abrite à tort ce sans-nom, ce sans-terre
Anonyme où se terre le pire des fléaux :
La folie meurtrière d’un tueur solitaire,
Sans armée, sans couleurs : le noir est son drapeau.
Une terre d’aliénés n’est pas une terre d’asile,
Juste un pont suspendu sur les flots déchaînés
Des haines entretenues dans des cerveaux débiles
Par l’envie d’en finir, se laisser entraîner.
France ! Réveille-toi et renais de tes cendres !
Tes devoirs et tes droits sont violés à toute heure !
Partout dans le pays on ne cesse d’entendre :
Debout les survivants, les forces qui demeurent !
Patrick Carré


13 novembre 2015

lundi 16 novembre 2015

Communiqué commun de la Guilde des Blogueurs Maçonniques.

Communiqué commun de la Guilde des Blogueurs Maçonniques.
Les blogs maçonniques qui publient ce texte ne souhaitent pas ici remplacer leurs obédiences, leurs loges, leurs frères et leurs sœurs. Nous souhaitons, chacun en notre propre nom, montrer notre solidarité commune, ceci malgré nos divergences.
Nos engagements respectifs et nos démarches initiatiques aussi différentes soient-elles nous obligent aujourd'hui à communiquer ensemble et à dénoncer d'une même voie cette série d'attentats de ce 13 novembre, cette barbarie et ce mépris aveugle pour toute vie humaine.
C'est par la transmission de nos valeurs que nous pouvons vaincre, non pas par la haine, les amalgames et toute forme de procès d'intention. Il y a des assassins qui circulent, qui souhaitent nous condamner à la guerre civile et de religion contre nos frères en humanité. Ce sont ces assassins qu'il faut arrêter. Nous souhaitons croire que ce seront nos valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité qui, seules, pourront vaincre l'obscurantisme, à sa racine, bien mieux qu'une armée.
Nous, francs-maçonnes et francs-maçons qui publions ce texte, nous souhaitons porter un message de paix et de tolérance.
Nous demandons à nos soeurs et frères de ne jamais oublier ces massacres, ces victimes et leurs proches en souffrance, de revenir sur les chantiers qu'ils ont délaissé depuis trop de temps déjà, d'oublier les pouvoirs d'appareils et obédientiels, pour travailler ensemble à un monde meilleur et au progrès de l'humanité.
Nous demandons à nos sœurs et frères de porter par ces petites pierres qu'ils sauront tailler un même message d'amour et d'unité contre ces atrocités qui ont blessé notre pays en son cœur afin qu'elles ne se reproduisent plus.
C'est par le courage d'être libre, par le travail de mise en lumière de nos errements tant intimes que sociaux, par le fait de devenir l'exemple même du changement que l'on aimerait voir autour de nous, par notre bienveillance éclairé que nous pourrons transmettre un tel message.
Nous avons dit.

samedi 14 novembre 2015

Contre la tyrannie....



tiré de wikipedia
La Marseillaise est un chant patriotique de la Révolution française adopté par la France comme hymne national : une première fois par la Convention pendant neuf ans du jusqu'à l'Empire en 1804, puis définitivement en 1879 sous la Troisième République1.
Les six premiers couplets sont écrits par Rouget de Lisle en 1792 pour l'Armée du Rhin à Strasbourg, à la suite de la déclaration de guerre de la France à l'Autriche. Dans ce contexte originel, la Marseillaise est un chant de guerre révolutionnaire, un hymne à la liberté, un appel patriotique à la mobilisation générale et une exhortation au combat contre la tyrannie et l'invasion étrangère.
La Marseillaise est décrétée chant national le  (26 messidor an III) par la Convention, à l'initiative du Comité de salut public. Abandonnée en 1804 sous l’Empire et remplacée par le Chant du départ, elle est reprise en 1830 pendant la révolution des Trois Glorieuses qui porte Louis-Philippe Ier au pouvoir. Berlioz en élabore une orchestration qu’il dédie à Rouget de Lisle.
La IIIe République en fait l'hymne national le 14 février 1879 et, en 1887, une « version officielle » est adoptée en prévision de la célébration du Centenaire de la Révolution. Le 14 juillet 1915, les cendres de Rouget de Lisle sont transférées aux Invalides.
Pendant la période du régime de Vichy, bien qu'elle soit toujours l'hymne national, elle est souvent accompagnée par le chant Maréchal, nous voilà !2. En zone occupée, le commandement militaire allemand interdit de la jouer et de la chanter à partir du 3.
Son caractère d’hymne national est à nouveau affirmé dans l’article 2 de la Constitution du 27 octobre 1946 par la IVe République, et en 1958 — par l’article 2 de la Constitution de la Cinquième République française.

mercredi 21 octobre 2015

Prose pour L' Homo Maçonnicus







Connaissez vous l'Homo Maçonnicus ?

Il s'agit d'une espèce très rare
dont on ne sait si elle existe vraiment...

Une variété  exotique d'être humain
descendant de l'Homo Erectus parait-il

Tellement secrète..que l'on ne peut que spéculer...
On a jamais pu les prendre en photo, ils sont difficiles à dénicher

Ils sortent rarement de leur tanière...
On peut en croiser certains la nuit au détour d'un chemin..
plus difficilement le jour, il y a des exceptions
L'Homo Maçonnicus est en général un oiseau de nuit

Difficilement visibles au crépuscule, le noir est leur couleur
Un pelage soyeux et lisse, très sombre les caractérise...
Une petite tache blanche peut apparaître sur le torse
Ici ou là à la faveur d'un mouvement ou d'un coup de vent

Certains ont une collerette comme un petits noeud au cou
ou alors de longs jabots sombres , ceci pour la partie masculine

Pour la partie féminine, il y a différentes vêtures...
quelques fantaisies parfois mais toujours dans l'ombre...

Seules de petites marques blanches tranchent sur cette noirceur,
du moins pour les membres supérieurs

Quand ils sont dans leur tanière,
une sorte de petite poche apparaît sur le ventre,
blanche ou colorée selon l'âge et surtout leur maturité
Petit rectangle clair tranchant sur l'ébéne...
Ils aiment à l'agrémenter parfois avec quelques dorures

Ils se rapprochent de bien des côtés de l'Homo Sapiens
Savant...sage,,.Savoir est-il un début de sagesse ?
L'Homo Maçonnicus, homme sage  direz vous ?
Reste encore à prouver...

Pourtant il y travaille, travaille...encore et encore
sans cesse sur le chantier, il remet son ouvrage...
Il est courageux notre Homo Maçonnicus
et persévérant...Il ne lâche pas l'affaire
Il adore avoir sa petite pierre, qu'il peut tailler à son aise
quand l'envie lui prend, mais toujours avec ferveur...

Il ressemble par bien des façons à l'humain commun
quand il perd son pelage et ses apparats
vous pouvez le croiser au détour d'une petite rue,
sans y prendre garde...
mais regardez bien de près,..

Prenez votre temps, soyez patient...

Observez son comportement

et c'est peut être l'Homo Maçonnicus

qui se dévoilera...



le dessin a été emprunté sur le blog suivant:
http://jakinboaz.over-blog.com/article-l-evolution-du-franc-ma-on-68004204.html

3 ans....

et oui,


un anniversaire

mon blog a eu 3 ans ce mois ci;

plus exactement le 19 octobre...

3 ans, chiffre symbolique, âge symbolique...

3 lumières...



à bientôt ...



vendredi 25 septembre 2015

Merci Mr Galvaire

encore une petite video de François

pas de poésies pour l'instant, je n'ai pas une minutes à moi entre le boulot, la reprise du sport (eh oui, faut s'entretenir non?), j'espere bientôt revenir vous proposer quelques poèmes quand même...
merci de me lire et désolée pour l'alimentation aléatoire de ce blog

https://www.youtube.com/watch?t=317&v=mBhadJXJdes

jeudi 27 août 2015

Mise à l'honneur....

oui un joli blog, avec de beaux textes,d'une soeur chère à mon coeur

j'espére qu'elle va vite reprendre l'écriture



http://damocles.over-blog.net/











mercredi 26 août 2015

lundi 6 juillet 2015

Poésie Maçonnique.... Grain d' Or




Tout est noir autour de moi
Humidité d'une terre, que je perçois

Mortifère humeur...... 

Pourrissant dans l'humus, je meurs
Me dépouillant du manteau d'écorce
Un processus inflexible s'amorce

dans un tombeau de  froideur

Le voyageur  dort dans un  cercueil
Passe lentement le convoi du fossoyeur
Devant les enfants de la Veuve
Au doux visage en larmes... portant le deuil

Mourir.. dormir...Est-ce  la même chose?
Je m'assoupie et rêve de métamorphoses
Qu'il y a peut être un dessein caché ?

De mes liens terrestres, détachée
Je reviens dans le ventre de ma mère

La terre devient ma nourricière

A nouveau germe en moi un embryon de vie
Du plus profond d'un caveau sombre,
Je dirige vers le haut mon instinct de survie

Comme on franchit le gué d'une rivière
Abandonnant les métaux et  les ombres
Traverser le Styx et accéder aux Mystères

L'espace devient moins dense,
J'ai l'impression  de flotter

Une légère brise me berce
M'entraîne avec elle dans sa danse
Annihilant le souvenir d'Hadès

Une chaleur se diffuse dans mon coeur...
Elle s'intensifie... à l'étouffer
A le diluer, à le brûler,  à le calciner
cortège mortel au rire moqueur

Qu'on me délivre de ce martyr!


La brise se renforce... devient Vent,
Adoucissant mes épreuves et  mon tourment
Il apporte dans son cortège d'humides nuées,

Etanche ma soif ....Vivifiant  élixir
Dont j'ai besoin pour grandir et fortifier

Le feu du soleil s'apaise...
M'éclairant de sa bienveillante lumière
Son éclat semble lancer un appel

Abreuvé, je m'élève vers le ciel...
De ma volonté toute entière

Viens me retrouver me dit-il
En séparant l'épais du subtil

Alors, je me laisse emporter
Vers cette étoile qui flamboie
Veille et  montre la voie

Je suis à nouveau née...

Mais je ne suis pas seule
Nous sommes grand nombre
Issus du même linceul
Venus de l'ombre

Nous sommes épis sur la tige
Nous sommes torrents
Nous sommes vert-tiges
A la croissance exponentielle

Reflet d'or sous le ciel bleu,
Jaillissant sans faillir de l'Athanor

Voyageur éternel
triomphant du ténébreux


Fruit de la terre, de l'air...
de l'eau et du feu...


Je suis le Grain d'Or..




dimanche 19 avril 2015

Ma loge...




Aujourd'hui c'est ton anniversaire
A toi ma loge, à toi ma mère

Tu m'as mis au monde à nouveau
me sortant des profondeurs du tombeau

Un anniversaire célèbre une naissance

Tu es née dans le nord il y a 33 ans
et parcouru le chemin vaillamment
transmettant sans faillir la connaissance

33  c'est aussi le dernier degré de notre rite
pouvant tailler des pierres dures comme le granit

C'est la durée du règne de David à Jérusalem
mais aussi l'age du Christ à la crucifixion
L'age auquel mourut pour l'humanité krishna
et qui.. par sa mort ... en racheta le karma

Aidant l'être inachevé à franchir l'étape du golem
sans relâche, tu as travaillé avec abnégation

Soeurs et Frères regardant passer les générations
de franc- maçons plongeant dans l'abime terrestre
d'une obscure matrice nommée cabinet de réflexion

Certains ont rejoint l'Orient céleste...
d'autres par divers chemins se sont éloignés...
restant dans nos coeurs, réunis par la chaine d'union

Des liens nous rapprochent et se sont créés
reliés par un vécu commun ... l'initiation
mais aussi par des regards, des paroles et des gestes

scellés par la devise du Droit Humain

Liberté, Egalité, Fraternité

que d'une seule voix nous clamerons encore demain


Vous avez donné votre énergie pour que cette loge soit créée

A nous  Maitres, Compagnons, Apprentis de la perpétuer

N'oublions pas notre devoir de transmission
La loge sera ce que nous en ferons
Chacun est responsable... par sa participation


Alors je te dis longue vie
à la lueur de tes 33 bougies
à toi ma loge, à toi ma mère



et surtout un très joyeux anniversaire!!!


jeudi 12 mars 2015

Poésie maçonnique... Quand le sable est lié....




S'égraine lentement  le temps, 
le long des parois lisses
suivant l'arc élégant...

Les grains de silices
se glissent furtivement  
dans l'étroit interstice...

Unissant le céleste
à la profondeur terrestre
par la symétrie des calices

Passage obligé
pour qui veut s'initier
au sentier étroit
reliant le haut et le bas

Telle la boucle temporelle 
infinie d'un cycle éternel 

Poussière de vie corporelle
s'échappant en froissement d'aile...

Le cycle est sans fin 
quand l’Ouroboros fait festin

Passé, présent , futur sont scrutés
par un regard extérieur, au sable lié

et rassemblés en un seul
S'élevant au dessus de la dualité

 Trismégiste, dors dans ton linceul...

Ton message est délivré

lundi 2 mars 2015

Avec un peu de retard... Bonne Année 6015

et oui, je suis en retard, mais pas toujours le temps d'être devant l'écran...

alors je vous souhaite à tous une belle année 6015, avec de la lumière plein les yeux, plein le coeur , une lumière qui emplie l'âme et éclaire la noirceur du monde..




poésie de Willian  Butler Yeats, un de mes poètes favoris


Si je pouvais t'offrir 


Si je pouvais t'offrir le bleu secret du ciel,
Brodé de lumière d'or et de reflets d'argent,
Le mystérieux secret le secret éternel,
De la vie et du jour, de la nuit et du temps,
Avec tout mon amour je le mettrais à tes pieds.
Mais moi qui suis pauvre et n'ai que mes rêves,
Sous tes pas je les ai déroulés.
Marche doucement car tu marches sur mes rêves.



samedi 28 février 2015

à voir...

pas de poème, mais un petit coup de projecteur sur le blog suivant:


http://emilio-paintings2.blogspot.fr/


Un merveilleux travail d'artiste, des toiles symboliques, maçonniques et diverses à admirer.

Il m'a fait l'honneur d'utiliser une de mes poésies pour l'une de ses peintures...j'en suis très touchée et je le remercie sincèrement




La pierre brute est dans l' attente...
Ciseau, maillet marquent une fente...
Recherche du meilleur angle 
D'une volonté sans faille, 
le tailleur initie le travail
avec force et détermination 
focalisant son attention...
Méticuleux labeur... 
Prodigue ta sueur, 
oeuvre avec ardeur
Entailles 
Cisailles
Maitrisant l'art du trait 
Il biaise la failure,
besogne avec precision...
brisant l'armure,
réfléchit sur sa condition
Architecte créant la structure...
D'un bloc de granit ou de marbre... 
Matières ô combien dissemblables
comme peuvent l'être des âmes...
Vitriol d'anthracite 
Vision stéréotomique
Alchimiste, cherche ta pierre cachée
En toi, le chef d'oeuvre est achevé
Evolue vers la voie pure et belle 
Retrouve l'Etat primordial
de l'esquisse Initiale
La roche contenait d'emblée l'Essentiel


quelques unes de ses toiles que j'ai adorées










jeudi 19 février 2015

Poésie Symbolique... La Tour des confusions...




Orgueilleux

A prétendre toucher du doigt les cieux

Vaniteux 

A vouloir contempler la face de Dieu

Homme de peu de foi,


En ôtant la croix du pieu 

Tu t'emplis de désarroi 



Il y eu un matin où tu fus béni 


D'un seul langage, d'un seul parlé 


Une langue universelle aux symboles cachés 


Don du Divin aux descendants de Noé 



Il y eu un soir où tu trahis 

Par un orgueil démesuré

Dans ta folie, tu élevas au ciel

Une tour de brique, de mortier et de fiel

Edifiée sans le feu de l'Esprit 



Construction d'ego et de vanité 

Le Divin, comme au Paradis 

Te fera lourdement chuter

Comme une énième tour de Babel


S'envole le souffle de vie


Pour allier l'Esprit à la matière 

Il faut passer outre le savoir faire 

Et retrouver la Foi des ancêtres

N'oublie pas Jacob et son échelle



Chevalier prussien 


Du verbe ressent la vibration

Du sage emprunte l'attention

La tour montre les erreurs

De l'homme qui a des limites

Et sans axe  aux cieux s'invite


Soit dans l'être et non dans l'action

Trouve ton chemin intérieur

Change le destin de ta génération

De l'harmonie, sois le compositeur



Pour rejoindre le Divin


Chevalier prussien



Deviens 




jeudi 22 janvier 2015

Poésie...Le poids du monde...




Je porte le poids du monde sur le dos
Je n'en peux plus de cette humanité,
où  le M côtoie le N tel un l'alphabet
obsolète , inscrit au couteau
dans l'écorce... le Chaos dans l'Ordo

Cherchant l'amour, prêchant la haine

La terre vivrait mieux sans l'humain
ne pensant qu'à humilier son prochain

Dieu! Si seulement nous n'étions pas nés!
Trotte dans ma tête comme une vieille rengaine

Pas de guerres pour un territoire ou une religion
Pas de surpopulation pillant la mer,
Pas de pesticides affamant la terre
Pas de pollution
visible ou non,
saturant  l'air,
salissant les ruisseaux, océans et rivières...

Que seul un feu divin pourrait purifier
mettant fin à cette usurpation

Une terre libérée de notre humanité

Un mot dont nous avons perdu le sens 
Oubliant jusqu'à sa profonde essence

Je suis fatiguée de cette ignorance 
volontaire... Elle  mène droit à la décadence

Croyant nous élever vers l'age d or....
Nous chutons dans l'obscurantisme

Nous ne sommes que des dinosaures,
de fossiles prêcheurs du  fanatisme

Au lieu d aller vers la lumière, 
nous préférons rester dans l'ombre

Un dieu quelque part entend t'il ma prière ?
Un animal n'est pas aussi malsain
Pourquoi notre coeur est'il si sombre?

Par plaisir, nous tuons...
Nous torturons,
Nous esclavageons

Nous nous prostituons pour une religion,
du  pouvoir...ou du pognon

Nous n'avons rien de digne

Qu' un déluge s'abatte sur nos tëtes!
Qu'une sécheresse anéantisse  les vignes !

Comme nous sommes bêtes!

Et qu'il n'y ait personne pour nous sauver
pas même un dieu, ou un hypothétique Noé

Une plainte du coeur qui saigne et s'outrage, 
A force de croire aux miracles qui ne sont que mirages

Quand nous sommes au plus mal,
au bord du gouffre, de l'abîme infernal
Penser que l'amour pourrait nous sauver...

Qu'un sentiment de révolte nous unisse, 
Qu'une conscience de fraternité surgisse
Que nous fassions tous bloc
face aux événements passés

Comme un électrochoc...
Nous secouer  et enfin se réveiller

Lasse, je me sens tomber
Puis je me surprend à espérer...
un vague sourire aux lèvres

Et rêver d'une nouvelle ère
Voir les hommes debout...éclairés...

Fiers
Gardant leurs poings levés

tournés vers la lumière





samedi 10 janvier 2015

MEME PAS PEUR




Non je n'ai pas peur !
et je  le crie bien fort !

Vous avez voulu imposer la terreur
mais je lutterais jusqu'à la mort
contre vos armes, et je serais debout
si un jour.... je me retrouve face à vous

Je ne baisserais pas la tête
et vous regarderais droit dans les yeux

Ignorant que vous êtes
Vous coupant de la voie des cieux

Vous êtes pire que des bêtes
 Un animal est plus miséricordieux

Barbares !

Vous ne tuerez pas ma liberté de penser
Vous ne piétinerez pas ma liberté de m'exprimer
Vous ne détruirez pas ma liberté d'aimer

Nous ferons tous rempart !

Par vos actes innommables amenant le malheur
vous êtes marqués au fer rouge par le déshonneur

Vous avez voulu semer des graines de  terreur

mais petit problème pour vous !

Même pas peur !

Jamais vous ne me mettrez à genoux


Dites vous bien une fois pour toute !

Libre...Je continuerais ma route !

jeudi 8 janvier 2015

JE SUIS CHARLIE




Le monde devient fou.....

Je suis blessée...

Je suis à genoux...

La tête baissée...

Comme une bête mutilée...

Je gémis...

Enfants de l'ignorance et de l'imbécilité

se croyant choisis et agissent 
au nom d'un dieu extrémiste

Enfants de l'intolérance et de l'absurdité

qui n'ont rien compris
qui n'ont rien appris

à part se servir d'un fusil

Ils ont voulu tuer la liberté

Ils ont voulu l'assassiner

Ils n'ont fait que la renforcer



La Liberté 

trouve sa force dans la fraternité
prouve sa grandeur dans l'égalité

La liberté se trouve dans notre coeur
Tous différents et unis dans nos valeurs

Faisant rempart à la folie

Je suis Charlie




lundi 5 janvier 2015

Archive....Poésie Symbolique....Rosa Mystica...



Sous l'écorce sombre et nue,
trépas indolent de l'hiver,
palpite l'ardente sève contenue,
souffle somnolent, narcotique ossuaire...

Bourgeons émergeant,...silencieux,
percent la branche chétive
d' un fragile aiguillon audacieux.

Eveil émouvant d'une nature captive...

Corolles à la délicate structure,
d'une blancheur de nacre,
à la touchante courbure...
de pourpre et de flammes se parent...

Pétales incarnats, sanglante texture...

Carmin brasier sous le dôme bleu...

La Rose, dans l'éther...

 se teinte de feu...

Poésie tout simplement ... Et cueillir les étoiles....

Toi le sans-diplôme, le petit ouvrier travaillant à la chaine comme un forcené pour simplement gagner ta vie... Un chem...