lundi 6 juillet 2015

Poésie Maçonnique.... Grain d' Or




Tout est noir autour de moi
Humidité d'une terre, que je perçois

Mortifère humeur...... 

Pourrissant dans l'humus, je meurs
Me dépouillant du manteau d'écorce
Un processus inflexible s'amorce

dans un tombeau de  froideur

Le voyageur  dort dans un  cercueil
Passe lentement le convoi du fossoyeur
Devant les enfants de la Veuve
Au doux visage en larmes... portant le deuil

Mourir.. dormir...Est-ce  la même chose?
Je m'assoupie et rêve de métamorphoses
Qu'il y a peut être un dessein caché ?

De mes liens terrestres, détachée
Je reviens dans le ventre de ma mère

La terre devient ma nourricière

A nouveau germe en moi un embryon de vie
Du plus profond d'un caveau sombre,
Je dirige vers le haut mon instinct de survie

Comme on franchit le gué d'une rivière
Abandonnant les métaux et  les ombres
Traverser le Styx et accéder aux Mystères

L'espace devient moins dense,
J'ai l'impression  de flotter

Une légère brise me berce
M'entraîne avec elle dans sa danse
Annihilant le souvenir d'Hadès

Une chaleur se diffuse dans mon coeur...
Elle s'intensifie... à l'étouffer
A le diluer, à le brûler,  à le calciner
cortège mortel au rire moqueur

Qu'on me délivre de ce martyr!


La brise se renforce... devient Vent,
Adoucissant mes épreuves et  mon tourment
Il apporte dans son cortège d'humides nuées,

Etanche ma soif ....Vivifiant  élixir
Dont j'ai besoin pour grandir et fortifier

Le feu du soleil s'apaise...
M'éclairant de sa bienveillante lumière
Son éclat semble lancer un appel

Abreuvé, je m'élève vers le ciel...
De ma volonté toute entière

Viens me retrouver me dit-il
En séparant l'épais du subtil

Alors, je me laisse emporter
Vers cette étoile qui flamboie
Veille et  montre la voie

Je suis à nouveau née...

Mais je ne suis pas seule
Nous sommes grand nombre
Issus du même linceul
Venus de l'ombre

Nous sommes épis sur la tige
Nous sommes torrents
Nous sommes vert-tiges
A la croissance exponentielle

Reflet d'or sous le ciel bleu,
Jaillissant sans faillir de l'Athanor

Voyageur éternel
triomphant du ténébreux


Fruit de la terre, de l'air...
de l'eau et du feu...


Je suis le Grain d'Or..




Poésie tout simplement ... Et cueillir les étoiles....

Toi le sans-diplôme, le petit ouvrier travaillant à la chaine comme un forcené pour simplement gagner ta vie... Un chem...