vendredi 18 novembre 2016

Poésie maçonnique....Forces Occultes....




Oui je suis Franc-Maçon
Cela fait-il de moi un démon?
Savez vous au moins de quoi vous parlez ?
Vous, bonnes gens si prompt à condamner...

On accuse de tous les maux
ce que l'on ne connait pas !

Comme les sorcières, autrefois,
que l'on brûlait sur l'échafaud...

Vous nous dites muets comme des tombeaux
Vous nous accusez de tant  de complots

Nous ne sommes que discrets
Mais braves gens .... comprenez ...
Il y a de nombreuses années,
avec les juifs,  nous étions gazés
dénoncés par de bons Français

L'avez vous déjà oublié?

Alors soyons sérieux une seconde
Vous qui croyez que je dirige le monde

Oui je suis entré en Franc-maçonnerie
mais je ne suis maître de rien
sauf de mes actions, et de mon destin

Alors ,on m'aurait menti  ???
 Moi qui ne suis ni pauvre, ni nanti
Juste un comploteur illuminati

De celà, je ne suis rien
Simplement un français moyen
faisant ce qu'il peut ... en mal ou  bien
Je suis peut être votre voisin
Monsieur Madame  tout le monde
Et oui!!!  je ne suis pas la bête immonde !!!

Pourquoi me demander de me dévoiler
Est ce que je vous demande à vous
si vous êtes catho, islamo ou bien gay?
Franchement, de quoi êtes vous jaloux?

Je vais en loge 
comme d'autres à l'église vont prier
bien que ça ne soit pas une religion

Je vais en loge
comme d'autres vont dans des réunions
philosopher sur le monde et discuter

Je vais en loge
tout simplement pour travailler
sur moi ...et chercher ma vérité...

Alors n'imaginez pas mille choses
La Franc-Maçonnerie n'est pas démoniaque
Elle est  bien autre chose...

Quoi de plus difficile que de travailler sur soi
L'un de vous en a t'il le courage ou la foi?

Arrêtez d'être des paranoïaques
manipulés, victimes de psychose

Je suis simplement Franc-maçon
que vous l'acceptiez ou non

Il faut se  faire une raison



samedi 12 novembre 2016

Poésie symbolique....Entre Ombre et Lumière....






Sombrer dans la profondeur des enfers
Se perdre dans l'obscurité
Toucher le fond

Péniblement se soulèvent mes cils... scellés au plomb
les  paupières lourdes... fardées  d'envols de poussières..

Découvrir  la racine mère..
et s'élever d'un coup de pied


Dans l'abysse infernale de mes entrailles,
mes yeux se parent d'or philosophal

Sur la verticale au delà de l'ultime horizontale
Mon regard acéré transperce la  muraille
occultant les reflets du miroir aux 10 voiles

L'Ombre primitive réticente se dévoile
comme un étrange et silencieux révélateur
pour ce qui ne semble qu'une faible lueur

Cet instant furtif et fragile entre chien et loup
où la lumière accepte les  ténèbres en époux

En échos invisibles  qui s'affrontent...
 s'apprivoisent, s'enlacent et se confrontent...


Pour que l'équilibre s'opère
la fusion des dualités est nécessaire
Il n'y a pas d'ombre sans lumière...

Sous la pression des éléments
Transmutation du carbone se sacralisant
pour forger les facettes d'un diamant

Comme un soleil étincelant
au zénith de son ascension
éclairant la blancheur de la lune
dans l'ombre infinie de la terre...


De l'Atlas par l'Axis, rotation de vertèbres
De Chimères en lambeaux de brume
cherchant un chemin à travers les ténèbres...

Il ne sert à rien d'entrer en rébellion
que l'on soit chenille, chrysalide ou papillon


L'obscurité n'est pas un fardeau
pour  qui combat l'ignorance...

La connaissance ôte le bandeau
de la vue teintée d'arrogance


Acteurs d'un théâtre de l' éphémère
Un regard au delà du miroir
pour accéder à l'incompréhensible
et connaitre l'indivisible

Flotte le spectre de l'imputrescible
sur le primordial  combustible

La Lumière n'est visible
que dans la profondeur du noir



Tel le compas  lié à l'équerre
Je suis faite d'ombre... et de lumière














Poésie tout simplement ... Et cueillir les étoiles....

Toi le sans-diplôme, le petit ouvrier travaillant à la chaine comme un forcené pour simplement gagner ta vie... Un chem...